VAC II

Contexte

La démarche Tylay est une démarche d’accompagnement centrée sur les personnes, adressée aux femmes et aux hommes, quelles que soit leurs appartenances familiales, religieuses, culturelles, qu'elles soient lettrées ou non. Elle s’inspire d’une méthodologie de bilan de compétences, développée par l'institut effe en Suisse, et combine plusieurs approches complémentaires. Elle a bénéficié du soutien de la Coopération suisse. Cette démarche conduite en groupes porte dans ses fondements deux dimensions indissociables :

  • Tilae (coûte que coûte), ou la pédagogie de l’autonomie,  part du principe que chaque personne est singulière et dispose en elle-même du potentiel nécessaire pour se construire de l’intérieur et trouver des réponses aux défis de sa vie.
  • Tylay(Teel Taab N’yiki, Lagam Taab N’yidg) ou la pédagogie du devenir ensemble. Le concept exprime l’indissociabilité du collectif et de l’individuel. « Il n’y a pas d’histoires collectives sans histoires individuelles ni d’histoires individuelles sans histoires collectives ». Il s’agit dès lors de concilier le « je » et le « nous » en établissant un pont entre l’autonomie de l’individu et sa responsabilité sociale vis-à-vis de sa communauté.

Le projet Tylay/VAC 2 « Partenariat pour l’amélioration des performances des exploitations agricoles familiales et des entreprises rurales par la valorisation des compétences (approche tylay) Burkina Faso » est mise en œuvre par l’Agence CORADE en partenariat avec la Coopération suisse dans le cadre du programme « Valorisation des compétences » phase 2. La finalité du projet est de contribuer à la diversification et à l’amélioration des pratiques de formation et conseil.

Zones d’intervention: Le projet couvre l’ensemble du Burkina Faso mais l’accent est mis sur les régions de l’Est, du Nord, de la Boucle du Mouhoun et du Centre-Ouest.

Structure de pilotage du projet Tylay/VAC2: CORADE

Financement : Bureau de la coopération suisse au Burkina à travers le programme VAC 2 mis en œuvre par « Eau Vive »

Durée du programme: Juillet 2014 - Janvier 2018.

L’objectif général

Le projet vise la mise en place de mécanismes et stratégies qui assurent le passage à l’échelle de la diffusiondes formations Tylay.

Résultats attendus de l’intervention

A l’issue de l’intervention :

  • la demande de formation est accrue et les sources de financement sont diversifiées à travers la mise en œuvre d’une stratégie visant à mobiliser des partenaires financiers potentiels pour accompagner le processus de démultiplication de la démarche TYLAY par les organisations de base ;
    • l’offre de formation de la démarche Tylay est accrue à travers un pool de formateurs et un réseau de facilitateurs ;
    • des mécanismes de gestion de la qualité sont opérationnels ;
    • les bénéficiaires des formations ont développé la confiance en soi et leur capacité à :
      • mobiliser les compétences dont ils ont conscience dans une logique d’autonomie,
      • raisonner le choix de leurs activités pour mieux cibler et diversifier leurs productions,
      • s’inscrire dans une vision à long terme,
      • mieux organiser leur travail,
      • mieux gérer leur exploitation/ entreprise.

Groupe cible du programme

  • 100 institutions découvrent la démarche Tylay.
  • 1500 personnes dont au moins 40% de femmes.
  • 9 000 personnes indirectement touchées par les effets de l’intervention.
  • 6 personnes seront formées comme formateurs de facilitateurs Tylay.
  • 60 nouveaux facilitateurs/facilitatrices.

Mécanisme de gestion de la qualité des formations

  • Un pool pédagogique a été mise en place et est chargé de la certification des facilitateurs, la validation des innovations pédagogiques, la capitalisation des statistiques et des acquis des formations. Le pool est composé de 2 formateurs Tylay de CORADE et de 3 facilitateurs aguerris dans la facilitation de la démarche Tylay.
  • Les règles régissant le maintien de la qualification des facilitateurs et des mécanismes de réactivation ont été définies par le pool pédagogique
  • Des ateliers «  Carrefour des facilitateurs » seront régulièrement organisés en vue d’une formation continue et une mutualisation entre facilitateurs
  • Une charte qualité sera élaborée et les organisations démultiplicatrices devront adhérer.

Stratégie de mise en œuvre

  • Promouvoir la démarche pour faire émerger la demande à travers des ateliers « espace partage »,  l’élaboration et la diffusion à large échelle de supports de communication sur les acquis de la démarche
  • Construire des partenariats stratégiques pour le développement de l’offre de formation et la mise en place des mécanismes pour la gestion continue de la qualité des formations
  • Mener des actions pour permettre l’accès aux mécanismes de financement nationaux et locaux pour les structures démultiplicatrices

L’équipe de mise en œuvre

L’équipe de coordination est constitué d’une coordonnatrice, d’une chargée de suivi-capitalisation, d’un chargé de suivi qualité, d’un comptable et d’un chauffeur


Les agents de la Direction de la Recherche en Education Non Formelle initie s a  la de marche Tylay