Shisun

La finalité du projet Shisun est de sauvegarder et protéger les peuplements de karité, ainsi que de garantir l’accès et l’utilisation durable de cette ressource par les paysannes productrices de beurre.

OBJECTIF
Renforcer la participation des femmes dans les décisions afin d'assurer l’amélioration durable des parcs agro-forestiers au Burkina Faso et au Mali.

CONTEXTE
Le karité est un arbre des savanes arborés d’Afrique de l’Ouest et du Centre. L’arbre est entretenu pour ses fonctions écologique, alimentaire, économique et culturelle, mais il a tendance à disparaître à cause de la disparition des jachères, l'abondance de bétail, la prédominance du système de culture du coton, la mécanisation et la motorisation de l'agriculture.
La filière karité repose sur les femmes rurales qui s'occupent du ramassage des fruits, du conditionnement des amandes, de la transformation en beurre et de la vente des produits pré-transformés.
Le peu de pouvoir de décision de ces femmes au niveau de la gestion du foncier rural et des ressources naturelles constitue un obstacle à surmonter.

ZONES D’INTERVENTION
Mali et Burkina Faso
Au Burkina:
2 provinces = Banwa et Sissili
Dans la Sissili:
2 communes = Boura et To

DISPOSITIF DE MISE EN OEUVRE
Maîtres d’ouvrage du projet: Organisations paysannes en collaboration avec les organisations productrices de beurre
Au Burkina:
Sissili: Fédération Nian Zwê (FNZ) en collaboration avec la Fédération Nununa
Banwa: UPPC Banwa en collaboration avec l’UPPPK
Coordination exécutive: CORADE
Coordination stratégique: comité national de coordination et de suivi
Financement: DDC

PRINCIPAUX RESULTATS

  • 28 parcs d’une superficie de 863,78 ha délimités au profit des OPF féminines dans la Sissili et les Banwa au Burkina Faso avec plans de gestions
  • 3 trois vergers pilotes à karité de 800 plants mis en place à Moussagongo, Kouka et à Boura
  • 4 conventions locales de GRN validées à To, Boura, Solenzo, Kouka
  • 40 groupements féminins de l’UPPK mis en place et fédérés en une union provinciale qui commercialise plus de 130 tonnes d’amandes/an
  • 7 groupements féminins mis en place autour de 8 parcs à karité par l’UGPPK
  • La FN augmente de 66% sa production biologique destinée au marché équitable et biologique (18t à 30t).
  • La FN augmente de 100% (5t à 10t) sa production conventionnelle destinée au marché local
  • Réduction sensible des mauvaises pratiques sur le karité
  • Emergence d’initiatives de domestication du karité

PERSPECTIVES

  • Une nouvelle phase de 2012 à 2015
  • Extension à toutes les communes des deux provinces et éventuellement le Ziro
  • Renforcement du rôle des organisations féminines dans le portage du projet
  • Promotion de la prise en compte de l’arbre dans les projets « Beurre de karité »