Plusieurs projets ont été développés à partir de Tylay

Partenariat pour l’amélioration des performances des exploitations agricoles familiales

Objectif général 

Contribuer à améliorer les performances socioéconomiques et écologiques des exploitations familiales en vue :

  • l’amélioration de la couverture des besoins alimentaires et monétaires des ménages en milieu agricole,
  • l’augmentation de l’adoption de techniques et pratiques respectueuses de l’environnement,
  • l’amélioration de l’équité homme-femme dans la gestion des ressources du ménage

Objectifs spécifiques 

  • Améliorer l’efficacité des dispositifs de conseils et de formation des organisations professionnelles agricoles,
  • Développer des compétences endogènes capables d’accompagner l’exploitation familiale à accroître ses rendements et ses revenus
  • Améliorer l’équité (homme-femme) dans la gestion des ressources des exploitations familiales et stimuler les initiatives des femmes
  • Adapter l’approche Tylay aux spécificités des exploitations agricoles en situation de subsistance dans des milieux faiblement structurés

Bénéficiaires directs : 

Exploitation familiales, organisations de producteurs/trices , services techniques du développement rural

Financement : 

Coopération suisse

Partenaires de mise en œuvre :

  • Espace de Formation, Formation d’Espaces (EFFE), partenaire d’appui méthodologique
  • Fédération Provinciale des Professionnels de l’Agriculture de la Sissili (FEPPASI)
  • Association des Professionnels de l’Irrigation Privée (APIPAC)
  • Optima Conseil Services (OCS)
  • 2 communes du Bulkiemdé: Pella et Soaw
  • Association ATY

Zone de couverture :

Sissili, Namentenga, Boulkiemdé, Yatenga, Houet, Kourwéogo

Période d’exécution :

2008-2011

Principaux résultats :

Résultats chiffrés :

  • 36 ateliers de formation dont 18 ateliers de transfert conduits
  • Environ 460 personnes formées à la démarche dont 170 femmes (37%) : producteurs/trices, transformateurs/trices, distributeurs/trices d’intrants, conseillers agricoles endogènes, agents des services techniques, élus des OP et des communes, salariés des OP
  • 32 facilitateurs endogènes dont 11 femmes (30%)
  • 2 formateurs de formateurs formés

 

Effets

  • Changement dans la vie personnelle :
    • Renforcement de la confiance en soi
    • Abandon/réduction de certaines dépendances (tabac, alcool, violence…)
    • Développement de projets personnels et d’initiatives en faveur de la communauté
    • Amélioration de la prise de parole en famille, dans les milieux professionnels et associatifs ;
    • Inscription dans les centres d’alphabétisation et de formation professionnelle
  • Amélioration des performances des exploitations agricoles familiales :
    • pratique de la planification,
    • choix raisonnés des spéculations,
    • Valorisation des innovations techniques existantes,
    • L’augmentation de la production/productivité
  • Amélioration de la cohésion au sein des familles :
    • Instauration du dialogue dans les familles pour la conduite de l’exploitation et la gestion des ressources avec pour corollaires une plus grande valorisation des ressources humaines,
    • l’implication des femmes dans la prise de décision
  • Amélioration des conditions de vie des ménages :
    • meilleure répartition des retombées de l’exploitation au sein des familles,
    • plus d’investissement des productions et des revenus dans les projets familiaux,
  • Amélioration de la gestion de ressources naturelles :
    • Développement de pratiques de préservation des sols (utilisation de fumures organiques, CES DRS)
    • Préservation des ressources naturelles (arbres dans les exploitations, reduction des pesticides chimiques, etc.)
  • Au plan institutionnel :
    • Des Organisations de producteurs et des services techniques de l’agriculture ont amélioré leurs approches de conseil agricole et d’accompagnement de l’entrepreneurial rural : implication des acteurs, prise en compte de leurs besoins et valorisation de leurs compétences ;
    • Des communes rurales ont intégré le financement de la formation dans leur budget
    • Amélioration du climat dans les conseils municipaux

Formation Tylay au profit des acteurs du Programme Régional d’Education et Formation des Populations Pastorales en zones transfrontalières (PREPP)

Objectif général

Contribuer à une meilleure intégration sociale, politique et économique des populations pastorales transhumantes des zones transfrontalières par l’éducation et la formation professionnelle.

Objectifs spécifiques

  • Aider les jeunes pasteurs à clarifier leurs perspectives professionnelles ;
  • Identifier les formations spécifiques nécessaires
  • Valoriser leurs compétences pour se réaliser.

Bénéficiaires directs 

Eleveurs transhumants, éleveurs agriculteurs, des commerçants de bétails ou de produits vétérinaires, des transformatrices

Partenaires de mise en œuvre

Potal Men, Andal et Pinal, L’Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane (APESS), Kawran

Financement :

Coopération suisse

Zone de couverture 

Région Nord du Bénin, Région Est du Burkina

Période d’exécution :

2014-2016

Principaux résultats

  • Adaptation de la démarche au public des pasteurs (outil de diagnostic, critères de sélection des participants, traduction etc)
  • 16 facilitateurs formés
  • 105 personnes dont 88 hommes et 17 femmes lors des 9 ateliers de transfert qui se sont déroulés dans 6 sites au Bénin et 3 au Burkina.

Comments are closed